Le pécheur repentant (2023)

Anas (qu'Allah l'agrée) a rapporté que le Messager d'Allah (paix et bénédictions d'Allah sur lui) a dit :

"Chaque fils d'Adam commet un péché, et les meilleurs de ceux qui commettent le péché sont ceux qui se repentent."[1]

Certains d'entre nous pèchent beaucoup, et certains d'entre nous pèchent un peu, mais cet article ne vise pas à nommer et à faire honte aux gens ou à faire en sorte que quelqu'un se sente mal. Si jamais il y avait une personne à qui je devrais faire ça, ce serait très certainement moi. Cet article ne vise même pas à approfondir les types de péchés, ou la gravité de certains par rapport à d'autres, et d'autres choses comme celle-ci.

Je veux seulement discuter de la repentance et de la façon dont elle, avec le péché, est l'un des aspects les plus fondamentaux de notre vie en tant que musulmans. De toute évidence, la repentance est une partie nécessaire de la vie, mais le péché l'est aussi, car sans la capacité de pécher, la repentance ne nous serait d'aucune utilité.

Nous naissons sans péché, mais saviez-vous que pour ceux d'entre nous qui recherchent le pardon d'Allah après avoir péché, c'est comme si nous n'avions jamais péché ?

Abu 'Ubaydah b. 'Abdallah b. Mas'ūd a rapporté que son père a dit : Le Messager d'Allah (paix et bénédictions d'Allah sur lui) a dit :

"Celui qui se repent du péché est comme celui qui n'a pas péché."[2]

N'est-ce pas quelque chose d'assez profond que nous puissions pécher constamment, mais tant que nous nous repentons sincèrement, nos péchés seront pardonnés et effacés de notre liste d'actes ? Cela amène à se demander comment les péchés peuvent réellement rapprocher une personne d'Allah en demandant pardon, car il se peut qu'Il mette un test particulier dans la vie de quelqu'un - que ce soit un problème pour baisser le regard, ou contrôler sa langue, ou être désobéir à ses parents - pour faire ou défaire cette personne; s'ils répondent de la bonne manière ou non en essayant de rechercher l'aide et le pardon d'Allah, et ne cèdent pas sous la pression.

Cela a du sens parce qu'Allah ne nous a pas créés sans tendance au péché. Le père de l'humanité, Ādam ('alayhi al-Salām) et la mère de l'humanité, sa femme Hawā ('alayha al-Salām) vivaient au paradis, mais ensuite Shaytān (le diable) les a attirés dans le péché, et Allah les a fait sortir du Paradis et les mettre sur Terre. N'est-il pas étrange que tout le monde, quelle que soit son origine religieuse ou non religieuse, ait envie de pécher ?

Regardez celui qui a trompé Adam et Hawā (‘alayhumā al-Salām). Shaytān a péché en désobéissant à Allah, mais contrairement à notre Mère et Père, Shaytān ne s'est pas repenti.

"Et Nous vous avons certainement créé, [O Humanité], et vous avons donné une forme [humaine]. Puis Nous avons dit aux anges : « Prosternez-vous devant Adam », alors ils se prosternèrent, à l'exception d'Iblis. Il n'était pas de ceux qui se sont prosternés :

[Allah] a dit : « Qu'est-ce qui t'a empêché de te prosterner quand je te l'ai ordonné ? [Satan] a dit : « Je suis meilleur que lui. Tu m'as créé de feu et tu l'as créé d'argile. [Allah] a dit : « Descendez du Paradis, car ce n'est pas à vous d'y être arrogant. Alors sortez, en effet, vous êtes des avilis. [Satan] a dit : « Pardonne-moi jusqu'au jour où ils ressusciteront. [Allāh] a dit : « En effet, tu es de ceux qui ont été graciés. [Satan] a dit: «Parce que tu m'as mis dans l'erreur, je les guetterai certainement sur ton droit chemin. Alors je viendrai à eux de devant eux et de derrière eux et à leur droite et à leur gauche, et tu ne trouveras pas la plupart d'entre eux reconnaissants. [Allâh] a dit : « Sortez du Paradis, insulté et expulsé. Quiconque vous suivra parmi eux, je remplirai sûrement l'Enfer avec vous, tous ensemble.

"Ô Adam, habite, toi et ta femme, au paradis, et mange où tu veux, mais ne t'approche pas de cet arbre, de peur que tu ne sois parmi les malfaiteurs."

Mais Satan leur souffla de leur faire voir ce qui leur était caché de leurs parties intimes. Il a dit: "Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que si vous deveniez des anges ou deveniez des immortels." Et il leur jura [par Allāh] : « En effet, je suis pour vous parmi les conseillers sincères. Alors il les fit tomber, par tromperie, et quand ils goûtèrent à l'arbre, leurs parties intimes leur apparurent, et ils commencèrent à s'attacher ensemble sur eux-mêmes à partir des feuilles du Paradis. Leur Seigneur les appela : « Ne vous ai-je pas interdit cet arbre et ne vous ai-je pas dit que Satan est pour vous un ennemi manifeste ? Ils dirent : « Notre Seigneur, nous nous sommes fait du tort, et si Tu ne nous pardonnes pas et n'as pas pitié de nous, nous serons sûrement parmi les perdants. [Allah] a dit : « Descendez, étant ennemis les uns des autres. Pour vous, la Terre est un lieu d'établissement et de plaisir pour un temps. Il a dit : « Vous y vivrez, et vous y mourrez, et d'elle vous sortirez.

O enfants d'Adam, Nous vous avons accordé des vêtements pour dissimuler vos parties intimes et comme parure, mais les vêtements de la justice - c'est le mieux. Cela fait partie des signes d'Allah, peut-être s'en souviendront-ils.

Ô enfants d'Adam, ne laissez pas Satan vous tenter alors qu'il enlevait vos parents du Paradis, les dépouillant de leurs vêtements pour leur montrer leurs parties intimes. En effet, il [Satan] vous voit, lui et sa tribu, d'où vous ne les voyez pas. En effet, Nous avons fait des démons des alliés de ceux qui ne croient pas.[3]

Nous ne pouvons pas nous laisser aller à pécher. Bien que le péché soit inévitable, même si le tout premier homme a péché, nous ne pouvons pas considérer les péchés comme petits, car peut-être qu'un péché à nos yeux que nous considérons comme très insignifiant est le contraire d'Allah. Il pourrait souhaiter rendre ce péché énorme, alors qui sommes-nous pour juger si un péché est plus grand qu'un autre ? Cela n'a pas à voir avec les péchés mineurs et majeurs, mais que nous devrions traiter chaque péché comme lourd, parce que de cette façon, peut-être qu'Allah le considérera comme quelque chose de petit.

Il est rapporté qu'Abou Ayyub al-Ansari (qu'Allah l'agrée) a dit :

"Une personne peut faire une seule bonne action, s'y fier et oublier les péchés qu'elle considère comme insignifiants, mais ensuite rencontrer Allah (le Jour du Jugement) avec ces péchés qui l'entourent. (Un autre) homme peut commettre un péché, mais ne jamais cesser de craindre ses conséquences, jusqu'à ce qu'il rencontre Allah sain et sauf.[4]

L'acte de repentir doit être sincère. Il est vraiment important que nous nous repentions correctement, car si l'un des critères suivants n'est pas respecté, nous pouvons être certains que nous n'étions pas sincères lorsque nous avons demandé à Allah de nous pardonner :

  • – Renoncer au péché
  • – Regretter d'avoir commis le péché
  • – Faire la ferme intention de ne jamais retourner au péché
  • – Rendre tout ce qui a été volé aux autres, ou demander leur pardon si nous avons blessé les autres, car cette catégorie de péché n'est pas aussi simple que ceux entre nous et Allah.[5]

Je ressens parfois une sensation de naufrage dans mon estomac, et tout semble m'affecter de la pire des manières. Je me demande si ce sont mes péchés qui m'accablent ou si c'est moi qui prends ça trop à cœur. En vérité, c'est le fait que je pèche mais que je ne cherche pas assez à me repentir. Quand Shaytān vient, il obscurcit ma vision de voir comment Allah est prêt et désireux de me pardonner. C'est quelque chose dont nous avons tous besoin pour nous entraider à combattre. Peu importe le péché que nous avons commis : Allah est là pour nous aussi longtemps que nous recherchons vraiment Son pardon, et Il veut seulement pardonner à Son esclave ses péchés.

Il a été rapporté d'Abu Hurayrah que le Messager d'Allah (paix et bénédictions d'Allah sur lui) a dit :

"Si vous deviez commettre des péchés jusqu'à ce que vos péchés atteignent le ciel, alors vous vous repentiez, votre repentir serait accepté."[6]

Quel but aurait le Paradis si nous n'étions pas créés avec le désir de pécher ? Ne serait-ce pas remettre en cause la Sagesse d'Allah ? Tout a son rôle dans ce monde. Je sais que parfois, lorsque nous cédons et péchons, nous nous sentons impuissants, mais nous devons nous relever et nous dire : « Je suis un serviteur d'Allah, alors à qui dois-je m'adresser ? aider?" Al-Ghafūr (le Pardonneur), Al-Rahīm (le Plus Miséricordieux), nous devons donc Lui parler, à traversdu'a(supplique) et parsalade(prière), car qu'avons-nous vraiment de plus dans cette vie à part fairedu'a,salade, ettawbah(repentir)?

Il est rapporté que Talq b. Habib (rahimahu Allah) a dit :

"Le droit d'Allah est trop grand et trop lourd pour que la création puisse l'accomplir, et les bénédictions d'Allah sont trop nombreuses pour être énumérées, mais vous devez rester repentant, matin et soir."[7]

Sachez que la porte de la repentance ne se ferme que si vous pensez que c'est le cas. Shaytān a toujours soif de nous faire sentir comme si nous étions démunis, mais c'est notre travail de lutter contre cela. Sinon, si nous continuons à nous dire quelque chose, nous le croirons tôt ou tard, même si c'est faux. Alors qu'est-ce qui nous donne le droit de ne pas combattre Shaytān ? Qu'est-ce qui nous donne le droit de nous sentir pathétiques quand Allah nous regarde constamment ? Que pensons-nous qu'il ressent pour nous quand nous ne nous arrêtons même pas pour lui demander de l'aide ? Combien de fois le mettons-nous simplement de côté et essayons-nous de parler aux autres de nos péchés, alors qu'Il est Celui qui les cache à la vue des gens ?

Abu Ayyūb al-Ansāri (radiy Allāhu 'anhu) a rapporté que le Messager d'Allah (sall Allahu 'alayhi wa sallam) a dit :

"Si vous ne deviez pas commettre de péchés, Allah vous aurait balayé de l'existence et vous aurait remplacé par un autre peuple qui a commis des péchés, puis Lui aurait demandé pardon, et Il leur aurait accordé le pardon."[8]

Parfois, nous sentons tous que nos désirs essaient de nous envahir, et nous aimons laisser sortir notre colère au lieu de rester calmes. Nous ne pouvons pas contrôler notre langue la plupart du temps, et nous avons tous une mauvaise habitude dans laquelle nous nous engageons constamment. Mais peu importe combien nous péchons, nous devons comprendre que tout n'est pas perdu. Rien n'est définitivement perdu. Même si nous avons commis un péché vraiment dégoûtant, qu'est-ce qui nous fait nous sentir si mal que nous ne pouvons pas demander pardon à Allah ?

C'est seulement le mal dans nos âmes et Shaytān qui nous rend déprimés et déprimés.

Dis : « Ô Mes serviteurs qui ont transgressé contre eux-mêmes [en péchant], ne désespérez pas de la Miséricorde d'Allah. En effet, Allah pardonne tous les péchés. En effet, c'est Lui le Pardonneur, le Miséricordieux.[9]

Pour ceux d'entre nous qui disent: «Mais je n'ai pas l'impression que lorsque je me repens, c'est accepté», il y a des signes que l'on peut ressentir lorsque notre repentir est vraiment accepté. Si nous avons confiance en Allah et croyons vraiment en Lui, nous croirons en Son Coran et en Son Messager (sall Allahu 'alayhi wa sallam).

Alors n'ayez pas l'impression que ce monde est terminé. Au lieu de cela, sentez-vous comme souhaitant des bénédictions dans la vie et qu'Allah accepte notre pardon, peu importe la fréquence à laquelle nous péchons. C'est seulement la sincérité et les étapes correctes vers la repentance qui sont vraiment importantes.

On a demandé un jour à Shaqīq al-Balkhi (rahimahu Allāh) : « Quelle est la marque du [vrai] repentir ?

Il a répondu : « Continué à pleurer sur les péchés passés, peur profonde de retomber dedans, s'éloigner de la mauvaise compagnie et garder la compagnie des bonnes personnes.[dix]

Il est rapporté que le Prophète (sall Allahu 'alayhi wa sallam) recherchait le pardon d'Allah au moins soixante-dix fois par jour. Une autre narration dit qu'il la chercherait cent fois par jour, et dans une autre, il est dit qu'il la chercherait plus de cent fois en une seule réunion. Tout cela de la part d'un homme sans péché.

Il a été rapporté qu'Ibn 'Omar (qu'Allah l'agrée) a dit :

"Nous avions l'habitude de compter que le Messager d'Allah (sall Allahu 'alayhi wa sallam) a dit cent fois dans un rassemblement :

‘Rabb ighfir lī wa tub `alayya innaka ant Al-Tawwāb Al-Rahīm’ (Ô Allah, pardonne-moi et accepte mon repentir, car Tu es Celui qui accepte le repentir, le Tout Miséricordieux).[11]

Est-ce pour « plaisanter » que le Prophète (sall Allahou ‘alayhi wa sallam) a demandé le pardon d’Allah dans tant de situations différentes et si souvent, chaque jour ? Il était exempt de péché, mais il était parfaitement humble. Qu'essayons-nous même de montrer ? Pourquoi pensons-nous qu'il a dit ce qui suit dans la prière ? C'est quelque chose que nous disons tout le temps.

Il a été rapporté de Hudhayfah (radiy Allāhu 'anhu), que le Prophète (sall Allāhu 'alayhi wa sallam) disait entre les deux prosternations dans la prière :

"Rabb ighfir lī, Rabb ighfir lī

« Seigneur, pardonne-moi, Seigneur, pardonne-moi »[12]

Les péchés peuvent noircir le cœur, mais un repentir sincère le blanchit. Shaytān ne s'est jamais repenti et ne le fera jamais, mais notre Mère et Père ('alayhumā al-Salām) l'ont fait, nous avons donc le choix.

Ne jamais perdre espoir. Souvenez-vous, nous avons Allah tant que nous essayons toujours de nous tourner vers Lui avant de retourner vers Lui.

[bannière de don]

Source:www.islam21c.com

Remarques:

[1]Sounan Ibn Majah 4251

[2]Sounan Ibn Majah 4250

[3]Al-Qur'an 17:11-28

[4]Ibn Hajar,Fatḥ Al-Bārī

[5]Acceptation du repentir – islamqa.info/en/46683

[6]Sounan Ibn Majah 4248

[7]Ibn Abî al-Dunya,Al-Tawba62

[8]Sahih Muslim 2748

[9]Al-Qur'an 39:53

[dix]Abou Bakr al-Daynuri,Al-Mujālasah wa Jawāhir Al-'Ilm2645

[11]Sounan Ibn Majah 3814

[12]Sounan Ibn Majah 897

Top Articles
Latest Posts
Article information

Author: Kelle Weber

Last Updated: 09/27/2023

Views: 6131

Rating: 4.2 / 5 (53 voted)

Reviews: 84% of readers found this page helpful

Author information

Name: Kelle Weber

Birthday: 2000-08-05

Address: 6796 Juan Square, Markfort, MN 58988

Phone: +8215934114615

Job: Hospitality Director

Hobby: tabletop games, Foreign language learning, Leather crafting, Horseback riding, Swimming, Knapping, Handball

Introduction: My name is Kelle Weber, I am a magnificent, enchanting, fair, joyous, light, determined, joyous person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.